Retrouvez tous les comités locaux de l'Appel des Appels dans toute la France

Vidéos de nos journées du 13 et 14 octobre 2017

Les enregistrements vidéos de nos journées du 13 et 14 octobre dernier sont accessibles sur notre site, en cliquant sur les lliens ci-dessous.

Merci à Christiant Mrasilevici pour la mise à disposition de ces vidéos.

1 - Introduction Ubérisation et démantèlement des institutions.

 

 

2 - Précaire et en voie de précarisation dans l'art et la culture

 

3 - Précaires et en voie de précarisation dans l'enseignement supérieur et la recherche

4 - Précaires et en voie de précarisation dans le soin et l'accompagnement social

5 - L'usine est elle condamnée ?

6 - Propositions alternatives

7 – Les idées ou solutions auxquelles nous n'avions pas encore pensé

 

Programmes des journées

 

Vendredi 13 octobre 2017 :

Ubérisation et démantèlement des institutions.

 

 

14 h – 14 h 30 : Propos introductif : Bruno Chaudret, chercheur CNRS, membre de l’Appel des appels et Roland Gori, psychanalyste, président de l’Appel des appels

 

1/ 14h30-15h30 : Précaires et en voie de précarisation dans l’enseignement supérieur et la recherche

Coordinateur : Bruno Chaudret

- Daniel Stienmetz, ancien secrétaire général du SNTRS-CGT

- François Bonnarel, ingénieur CNRS, enquête de sciences en marche

- Pierre Micheau, ex-précaire, membre du comité de sciences en marche

 

2/ 15h30 – 16h30 : Précaires et en voie de précarisation dans l’art et la culture

Coordinateur : Charles Silvestre, journaliste, membre de l’Appel des appels

- Mathieu Grégoire, enseignant-chercheur, auteur de « Les intermittents du spectacle, enjeux d’un siècle de luttes » (La Dispute, 2013).

- Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT spectacle, en charge de l’emploi et de l’assurance chômage

- Samuel Churin, comédien, membre de la coordination des intermittents et précaires

 

3/ 16h30 – 17h30 : Précaires et en voie de précarisation dans le soin et l’accompagnement social

Coordinateurs : Michel Chauvière, sociologue, vice-président de l’Appel des appels et Marie-José Del Volgo, médecin, membre de l’Appel des appels

- Serge Klopp, infirmier, cadre de santé, membre des 39

- Frédéric Pierru, chercheur en sciences sociales et politiques

- Catherine Caleca, psychologue, gérontologie, trésorière de l’Appel des appels

- Roger Drouet, président du Mouvement pour l’Accompagnement et l’Insertion Sociale

 

17h30 – 18 h : Débat avec la salle 

 

Samedi 14 octobre 2017 :

Vivre et travailler à l’épreuve de la précarité : quelles sont les propositions pour sortir de ce processus ?

 

1/ 9 h00 - 10h30 : L’usine est-elle condamnée ?

Coordinateur : Bruno Chaudret

- Fiodor Rilov, avocat (Goodyear, Whirlpool)

- Evelyne Sire-Marin, magistrate, vice-présidente de l’Appel des appels

- Mickaël Wamen, CGT Goodyear

- Olivier Leberquier, SCOP-TI (Fralib)

 

Pause 10h30-10h45

 

2/ 10h45 - 12h15 : Propositions alternatives

Coordinateur : Nicolas Matyjasik, politiste, membre de l’Appel des appels

- Jean-Laurent Cassely, journaliste et auteur

- Bérangère Eldin, centre ressources régional de l’économie sociale et solidaire

- Jean-Paul Laumond, directeur de recherche au LAAS-CNRS

- Stéphane Veyer, SCOP Coopaname

 

Pause 12h15 – 14h

 

1/ 14h - 16h30 : Les idées ou solutions auxquelles nous n’avions pas encore pensé : parole à la salle

Séance animée par Roland Gori et Aurélie Ballandras, psychologue, comité local de l’Appel des appels de Poitiers

 

2/ 16 h 30 - 17 h : Conclusion des journées par Bruno Chaudret, Roland Gori et Charles Silvestre

  • "Si l’école se doit d’apporter les aides adaptées lorsque la difficulté scolaire d’un enfant est mise en rapport avec une situation de handicap, elle se doit également d’apporter les aides liées à la difficulté ordinaire mais durable d’apprendre,...
  • Exilés
    Vers un homme neuroéconomique ? Marie-José Del Volgo Roland Gori
  • Effondrement
    « Lecteur, ne crains plus la catastrophe à venir, elle a déjà eu lieu. Non, je ne te parle pas uniquement de ce satané virus qui produit bien des souffrances, et qui révèle les failles de nos systèmes. Les catastrophes qui nous arrivent,...
  • Depuis fin février, je pleure. Pas tout le temps. Pas sans cesse. Pas toujours à gros bouillons ; mais parfois oui. A chaque fois, avec une émotion paraissant capable de me faire imploser.