L'Appel des appels un an après

"L'Appel des appels est aujourd'hui connu comme un des points de ralliement, de croisement et de coordination des résistances. Le travail continue. Il est double : transversalité et réflexion commune. D'abord, établir des liens concrets entre des activités qui subissent toutes la même normalisation professionnelle. Cela se fait dans les comités locaux, et par toutes les alliances locales et nationales tissées entre associations, syndicats et collectifs. Ce qui nous unit dans ce que nous vivons de notre monde est plus fort que ce qui nous sépare par nos activités spécialisées.

Ensuite, approfondir la réflexion commune. L'Appel des appels, c'est désormais un premier livre collectif qui propose des analyses précises des réformes et des politiques en cours, et qui tente une compréhension globale de la situation. Pas de lutte efficace possible si l'on ne saisit la particularité du moment, tel est le sens de l'ouvrage conçu comme un outil de transversalité et un point de départ possible d'un travail collectif mené par celles et ceux qui s'inscrivent dans la démarche de l'Appel des appels.

Ici, ce ne sont pas des « intellectuels » qui s'adressent à des « travailleurs ». Ce sont des professionnels qui forment un collectif de pensée et d'action, un « nous raisonnable » qui traverse les frontières des métiers et des disciplines. Intellectuels transversaux, plutôt que spécifiques, professionnels voulant exercer en toute connaissance de cause, tels se veulent les acteurs de ce mouvement à beaucoup d'égards original. Enoncée du c%oe%ur de nos métiers notre parole est citoyenne et c'est aux citoyens sans exclusive qu'elle s'adresse pour qu'en retour elle soit non seulement entendue mais encore relancée et repensée pour construire cet espace du dialogue dans l'espace public d'où émerge la démocratie.

L'Appel des appels, sa force, il la tient de notre conviction partagée que la division subjective et la division sociale ne peuvent être liquidées quels que soient les efforts déployés par les pouvoirs. Réduire aujourd'hui l'homme à l'unité de compte d'une anonyme « ressource humaine », à une force enrôlée dans la mobilisation générale au service de la performance et de la compétitivité, asservie par des dispositifs de management des plus sophistiqués et souvent des plus persécutifs, ne peut qu'engendrer souffrance, révolte sourde, éclats demain qui diront l'insupportable de la négation de l'humain et du social. Nul pouvoir technique, scientifique, économique, quelles que soient ses prétentions à l'instrumentalisation totalitaire, ne saurait supprimer le sujet et le conflit, acquis anthropologiques de la démocratie. C'est la raison de l'Appel des appels. C'est pourquoi, partout où nous sommes, nous ne céderons pas, nous refuserons l'humiliation et le mépris sans le demander pour l'autre. Pari difficile pour chacun d'entre nous, dont seul le « Nous raisonnable » constitue l'assurance que nous pouvons encore et encore le gagner, pas contre mais avec l'autre, à condition et à condition seulement d'autoriser, d'accueillir et de prendre soin du conflit. Faute de quoi la reproduction de l'espèce finira par anéantir son humanité."

Extrait de l'article publié dans le numéro 81 de Cassandre, lien vers le site

  • VST, la revue du travail social et de la santé mentale des CEMEA réagit à l'actualité en recueillant des témoignages de professionnels actuellement sur les terrains. Comment les institutions s'organisent-elles pour faire face au coronavirus ? Quelles...
  • RENCONTRES et DÉBATS AUTREMENT organise VISIO-CONFÉRENCE-DÉBAT Vendredi 19 juin, 18H avec Roland GORI  à  propos de son dernier livre : ET SI L’EFFONDREMENT AVAIT DÉJÀ EU LIEU LLL Les Liens qui Libèrent, paru le 3 juin 2020   Vous pouvez...
  • Le psychanalyste Roland Gori, auteur de "Et si l’effondrement avait déjà eu lieu ? L’étrange défaite de nos croyances" (Les Liens Qui Libèrent), est l'invité d'Eric Delvaux. Une émission de France Inter à écouter ici
  • Godart
    Nombreux sont ceux qui désormais se réclament sans cesse "de vérité" ou encore d'"authenticité" pour assoir leur légitimité alors même que se joue une glorification de la transparence. Que ce soit dans le management au coeur des organisations...