• Un monde sans esprit
    Dans le clair-obscur des crises politiques naissent les monstres. Ils naissent du vide culturel d’un monde politique sans esprit, d’un monde où les techniques sont devenues folles, d’un monde qui...
  • Manifeste ADA
    Un nouveau mode de gouvernement des hommes se répand dans toute la société, et d'abord dans la sphère professionnelle : un management par la rivalité et la peur qui, au nom de la dictature de la performance...
  • Ingouvernable
    L'histoire serait-elle un éternel recommencement ? Les pratiques libérales de gouvernement en organisant la société sur les valeurs bourgeoises de compétition et d'individualisme ne conduisent-elles...
  • Manifeste des oeuvriers
    Le désir de retour à l’œuvre sonne à toutes les portes de la vie : la vie de l’humain qu’on soigne, qu’on éduque, à qui on rend justice, qui s’informe, qui se cultive, qui joue, qui s’associe,...

Résister et enseigner : Rencontre des 12 et 13 mars à Montreuil

Rencontre des 12 et 13 mars à Montreuil : La proposition de NAJE (cie Nous n’Abandonnerons Jamais l’Espoir)
1/ Qui est NAJE NAJE pratique le Théâtre de l'Opprimé, un outil politique né dans la résistance à la dictature brésilienne. Son travail est de permettre aux citoyens de chercher ensemble, en actes, comment changer ce avec quoi nous ne sommes pas d'accord, dans le monde et dans la cité. Le théâtre de l’Opprimé, c'est un outil d'entraînement à la transformation sociale et politique. NAJE est une compagnie professionnelle composée d’une quinzaine de comédiens.
2/ Que propose NAJE à ceux qui luttent au sein de l’Education Nationale
Nous voulons mettre nos outils au service de la lutte dans les services publics. Parce qu’il faut bien commencer par un bout et parce que Marie-France Duflot qui est comédienne à Naje est aussi institutrice militante, nous avons choisi de commencer par la question des évaluations des élèves de primaire, notamment pour préparer une action pour l’évaluation des CE qui aura lieu mi-mai 2011. Bien sur nous ne limiterons pas notre travail au seul service public école, nous le poursuivrons avec ceux qui luttent pour l’hôpital, pour la justice...Mais nous ne pouvons tout faire à la fois alors les autres luttes seront pour un deuxième temps.

Ce que nous voulons, c’est imaginer et produire des outils d'intervention qui servent concrètement à renforcer la lutte contre les évaluations. Nous voulons être dans l’action elle même et non à coté d’elle, nous voulons être des alliés, pas des prestataires. Nous avons différents outils : théâtre-forum, théâtre-images, théâtre-journal, théâtre- invisible, techniques d’animation du travail d’un groupe... Nous savons construire « des images » qui dévoilent les vrais enjeux des situations et les mensonges qu’on nous sert pour nous les faire accepter, des séquences qui révèlent ce qui se passe de manière crue et simple à comprendre, nous savons allier concepts et réalités concrètes, intellectuel et émotion... Nos outils peuvent être mis en œuvre pour informer ou pour mobiliser, ou pour permettre à un collectif d’élaborer sa stratégie, ou pour constituer en eux-mêmes une action coup de poing... etc...
Nous proposons donc à ceux qui sont en lutte sur cette question de nous rejoindre les 12 et 13 mars 2011 à Montreuil pour déterminer ensemble quelle action concrète serait efficace puis la co-construire ensemble : faut il travailler sur une seule école ou sur une circonscription ? pour mobiliser les parents afin qu’ils empêchent les évaluations en mai ou pour remobiliser les équipes enseignantes ? faut-il imaginer d’autres formes de lutte ? faut il monter une action à l’inspection académique ? .... Ce n’est pas à la compagnie de le dire mais aux militants. La compagnie NAJE ne peut ni ne veut travailler seule mais elle mettra son temps, son énergie et ses outils au service de l’action co- construite avec les militants.
Le 12 mars de 13h à 19h à la Parole Errante, 9 rue François Debergue 93100 Montreuil (métro Croix de Chavaux puis rue piétonne puis première à droite) Contact : fabienne brugel au 06 82 03 60 83 ou fabienne.brugel@orange.fr
Nous n’Abandonnerons Jamais l’Espoir (NAJE) N°SIRET : 412 376 477 000 11    Code APE : 9001Z N° formation professionnelle : 11 92 09 76 392 Adresse postale: 16 rue des Coquelicots 92160 ANTONY Tel fax : 01 46 74 51 69    portable : 06 82 03 60 83 Courriel : fabienne.brugel@orange.fr    site : www.naje.asso.fr
Comment la cie NAJE en arrive-t-elle à cette proposition :
A/ Depuis des années, la compagnie travaille sur les fonctionnements sociétaux donc aussi sur les services publics. Nous avons ainsi créé des spectacles sur la transformation de notre système de santé, sur la manière dont les citoyens peuvent faire politique, sur le traitement de la pauvreté, sur la justice... Ces créations nous ont permis d’approcher les mécanismes à l’œuvre et de les expliquer vraiment à nos spectateurs mais ils ont été créés et joués dans des lieux culturels, comme des spectacles, ce qui est déjà bien mais nous apparaît largement insuffisant.
B/ En 2007, nous avons voulu travailler directement avec les syndicats et, à la demande du comité d’entreprise France Télécom Ile-de-France, nous avons créé « les impactés » qui dénonce les effets de la privatisation sur le management, les conditions de travail, le harcèlement... Au total, ce spectacle a été joué devant plus de 5 000 salariés qui s'y sont profondément retrouvés et reconnus ; nous l'avons même joué pour soutenir des luttes et son DVD est encore aujourd’hui beaucoup utilisé par les syndicats. Mais là encore, il s’est agi de spectacles à coté de l’action : ni les syndicats ni nous n’avons réussi à aller au bout de notre démarche et à travailler suffisamment en alliance avec les militants en lutte sur leurs propres terrains.
C/ Nous tacherons donc cette fois çi d’inverser notre manière de travailler : au lieu de créer un spectacle puis de chercher ensuite comment il peut être utile à ceux qui luttent, nous voulons d’abord mettre en place des actions avec ceux qui luttent. Probablement qu’un spectacle finira par en sortir plus tard mais le but n’est pas le spectacle, c’est la lutte.
Pourquoi NAJE veut empoigner la question des services publics :
parce que tous les services publics se transforment aujourd'hui en entreprises, donc il s'agit bien d'un système global que nous voulons combattre ;
parce que le service public est ce qui organise de manière concrète notre société et notre démocratie et qu’il s’agit donc d’une question sociétale primordiale. Nous voulons arriver à la poser non seulement sur la question de la lutte contre les fermetures de postes mais aussi sur celle du contrat social.
parce que le terrain des services publics est sans doute le terrain le plus propice aujourd'hui pour mobiliser les gens ;
parce que les projets passés de la compagnie nous ont apporté de nombreuses scènes sur l'école, la santé, les services sociaux... qui sont autant de matériaux qui pourront être réutilisés au besoin.
Parce que les luttes dans les différents services publics sont trop souvent parcellaires et trop souvent mal comprises par les citoyens. Il nous semble nécessaire d’œuvrer pour que les citoyens comprennent de quoi il s’agit vraiment.
Nous n’Abandonnerons Jamais l’Espoir (NAJE) N°SIRET : 412 376 477 000 11    Code APE : 9001Z N° formation professionnelle : 11 92 09 76 392 Adresse postale: 16 rue des Coquelicots 92160 ANTONY Tel fax : 01 46 74 51 69    portable : 06 82 03 60 83 Courriel : fabienne.brugel@orange.fr    site : www.naje.asso.fr

Par Roland Gori, à lire dans Libération