À la lecture de l'Appel des appels, la revue s'est immédiatement sentie concernée. Cette incitation au regroupement de tous ceux qui travaillent avec l'humain, (psychiatres, psychanalystes, psychologues, magistrats, éducateurs, travailleurs sociaux, artistes, journalistes), entre en résonance avec les valeurs que défend notre publication : - la différence radicale de nature entre le symbolique et l'économique et la nécessité que le premier ne soit pas soumis au second. - l'impératif, pour une société, de comprendre que ses lieux de relégation et d'exclusion sont essentiels à une analyse de ses propres enjeux. Cet impératif, exprimé lors du cycle dont est issu l'ouvrage Les Hors-champs de l'art, nous l'avons retrouvé dans les convictions des signataires de l'Appel lors de leur première réunion au 104, le 31 janvier, puis lors de celle du 22 mars à la Maison de l'arbre à Montreuil.

Interview de Roland Gori dans les Inrocks

Interview de Roland Gori par Jean-Marie Durand dans les Inrockuptibles n° 727, p.24, en kiosque cette semaine.

Voici un article du Monde du 18/09/09 où il est question de l'Appel des appels.

"En 1990, le Programme des Nations unies pour le développement adopte
l'"indice pour le développement humain", qui intègre le niveau de vie,
de santé et d'éducation. D'après ce classement, les Etats-Unis ne sont
plus en tête mais en quinzième place. L'Islande et la Norvège
deviennent des modèles à suivre. La révolution de la mesure est en
marche... Mais il manque encore une prise de...

L'art de ne pas rester seul !
Grande affluence sur le stand des Amis de l'Humanité où les ouvriers en lutte qui ont fait l'actualité côtoyaient psy, juge, prof et artistes.
Pendant nos quatre mois de lutte, expliquaient samedi les « Conti », debout et poing levé sur la scène des Amis de l'Humanité, quand le médecin du travail voyait arriver quelqu'un de déprimé, il lui conseillait de venir...

Sommes-nous menacés par l'infantilisation générale ? Serions-nous en train de changer d'époque ? L'Appel des appels nous mettait en garde cet hiver contre la convergence des nouvelles politiques publiques, qui prend pour cible les métiers dédiés à l'éducation et aux soins des plus fragiles ; les signataires en sont des psychiatres, magistrats, éducateurs, ou travailleurs sociaux qui avaient déjà séparément émis une critique ouverte de l'évolution de leur univers de travail menacé, d'après eux, par l'obsession de la rentabilité et du contrôle.

  • « L’aide à mourir » à la française : une rupture démocratique et éthique Les circonstances nous imposent un devoir de vigilance et de clarification du débat public portant sur l’aide à mourir. Comme citoyens, soucieux d’assumer...
  • Le comité local Breton de l'Appel des appels vous convie à une soirée débat au cinéma Katorza de Quimper avec la projection du documentaire  "Par la fenêtre ou par la porte" le vendredi 7 juin à 20h15 La soirée est organisée en partenariat...
  • A lire sur Libération Le texte sur l’aide à mourir, qui a commencé son parcours parlementaire, expose les plus vulnérables à des risques d’injustice, d’abus d’influence ou d’abandon, contraires aux droits fondamentaux que tout Etat démocratique...
  • Alors que l’attaque meurtrière du convoi pénitentiaire survenue le 14 mai dans l’Eure a bouleversé la profession, la psychologue Emilie Sauvaget explique, dans une tribune au « Monde », qu’une conception de la sécurité fondée sur la relation...