• Un monde sans esprit
    Dans le clair-obscur des crises politiques naissent les monstres. Ils naissent du vide culturel d’un monde politique sans esprit, d’un monde où les techniques sont devenues folles, d’un monde qui...
  • Manifeste ADA
    Un nouveau mode de gouvernement des hommes se répand dans toute la société, et d'abord dans la sphère professionnelle : un management par la rivalité et la peur qui, au nom de la dictature de la performance...
  • Ingouvernable
    L'histoire serait-elle un éternel recommencement ? Les pratiques libérales de gouvernement en organisant la société sur les valeurs bourgeoises de compétition et d'individualisme ne conduisent-elles...
  • Manifeste des oeuvriers
    Le désir de retour à l’œuvre sonne à toutes les portes de la vie : la vie de l’humain qu’on soigne, qu’on éduque, à qui on rend justice, qui s’informe, qui se cultive, qui joue, qui s’associe,...

Ne leur pardonnez pas : ils ne savent pas ce qu'ils font

Chronique de Barbara Cassin dans l'Humanité

Je suis chercheuse au Centre national de la recherche scientifique. C'est malheureusement un très bon observatoire. La « casse du service public », c'est, visiblement, que nous ne savons pas ce qui nous arrive et que ceux qui nous gouvernent ne savent pas ce qu'ils font. La « crise » empêcherait de remettre en cause le grand présupposé : un État entreprise sur le modèle dont cette même crise a signé la faillite. Peu logique. Les principes d'action sont illogiquement déclinés.

Le nouveau malaise français

face à face Alain Ehrenberg / Roland Gori dans le Nouvel Observateur

Alors que le médiateur de la République s'alarme de la « fatigue psychique » des Français, le sociologue publie « la Société du malaise ». Il débat avec l'initiateur de l'Appel des Appels

Le Nouvel Observateur/France-Culture.Jean-Paul Delevoye, le médiateur de la République, vient de rendre son rapport annuel où il souligne que « la société française est fatiguée psychiquement ». Il s'inquiète d'une «société qui se fragmente, où le chacun pour soi remplace l'envie de vivre...

Hors normes

Libération

Lamarckiz sortit à cinq heures. Le troisième sarkosium avait lieu dans un mois, et en tant que chef du Bureau de la Norme, il en supervisait toutes les commissions, ce qui exigeait un contrôle sans relâche. Ce matin, il devait rencontrer les spécialistes de la section Médecine, demain ceux de la Justice, puis ce serait l'Enseignement, la Recherche, etc.

par Marie-José Del Volgo

Faut-il avoir peur du pouvoir de la télévision ?

Nous avons assisté ces derniers jours à un événement médiatique, comparable à celui de la grippe A, dans la mesure où il a joué avec la peur du pouvoir de la télé qui, comme le virus H1N1, serait capable de tuer. Le documentaire le Jeu de la mort prétend reprendre l'expérience de Milgram des années 1960 pour démontrer le pouvoir de la télévision et la soumission et l'obéissance des individus à l'autorité ; il a donné lieu à...

Extrait de la chronique philo de Cynthia Fleury :

"L'Appel des appels n'a rien d'un mouvement marginal. Sauvons la recherche, Sauvons l'université, Sauvons les Rased, Sauvons la clinique, Sauvons l'hôpital, la Nuit sécuritaire, Pas de zéro de conduite, créés dans l'esprit et la lignée du GIP, le Groupement d'information sur les prisons fondé par Foucault en 1972, ces collectifs ont tous dénoncé ce malaise civilisationnel que signe l'idéologie de l'évaluation... "