Ingouvernable

L'histoire serait-elle un éternel recommencement ? Les pratiques libérales de gouvernement en organisant la société sur les valeurs bourgeoises de compétition et d'individualisme ne conduisent-elles pas à terme au désordre social et à l'apathie politique ?

Manifeste des oeuvriers

Le désir de retour à l’œuvre sonne à toutes les portes de la vie : la vie de l’humain qu’on soigne, qu’on éduque, à qui on rend justice, qui s’informe, qui se cultive, qui joue, qui s’associe, qui se bat, fort de la solidarité qui s’offre à qui sait la chercher. Ce manifeste revendique la place de l'homme au centre des activités de production et création, pour lutter contre la normalisation technocratique et financière.

Manifeste convivialiste

Le Manifeste convivialiste, récemment publié au Brésil, en Italie, Allemagne, Corée du sud, Turquie ou Roumanie, rencontre de nombreuses marques d’adhésion et de sympathie. Nombre de ceux qui les ont manifestées sur le site les convivialistes, ou ailleurs, demandent ce qu’ils pourraient faire et comment aider et contribuer. Question restée sans réponse jusqu’ici par crainte d’ajouter encore une nouvelle structure à toutes celles qui sont déjà parties prenantes du Convivialisme via les auteurs du Manifeste : L’Appel des appels, l’Association des Amis d’Alternatives économiques, ATTAC, le collectif Roosevelt, Dialogues en humanités, les États généraux pour un pouvoir citoyen, FAIR, l’Institut Veblen, le Laboratoire de l’Economie sociale et solidaire, PEKEA, etc.

Faut Il renoncer

Aux éditions "Les Liens qui Libèrent".

 

La promesse de bonheur faite aux peuples et aux individus constitue, à l’instar des religions et des idéologies, un opium qui les prive de leur liberté.  En les berçant avec la vieille chanson de l’abondance et du bien-être, en les insérant toujours plus dans des réseaux de surveillance et de contrôle au motif de les protéger des risques et des dangers, le pouvoir démocratique contraint les citoyens à abandonner leurs libertés publiques au profit de l’automatisme  des procédures. Les nouvelles technologies installent et légitiment un système politique et culturel qui menace la démocratie et favorise l’impérialisme du marché.

L’auteur montre comment jour après jour la quantité décide de la qualité.  Au nom du bonheur et de la sécurité auxquels les individus aspirent, le pouvoir prescrit un mode d’emploi du vivant qui substitue  à la culpabilité fondatrice du lien social, la dépendance à la rationalité des instruments numériques et des procédures normatives. L’ouvrage soutient que la technique disculpe, qu’elle ne requiert que son exécution, sans états d’âme. Quand la culpabilité passe à la trappe, c’est l’Autre qui disparaît et notre liberté de désirer.

En politique comme en psychanalyse un sujet ne saurait exister sans parole, sans autrui. Les changements qui se sont accomplis en psychiatrie depuis une trentaine d’années, constituent un bon exemple de la crise des valeurs qui menace l’humanité dans l’homme : les modes d’emplois et les grilles d’évaluation statistiques ont remplacé le dialogue clinique et les récits de vie.

L'intelligence sociale en danger. Chemins de résistance et propositions.

Parution le 10 novembre 2011 - Collection Cahiers libres
chauviere.jpg

Michel Chauvière

Au cours du XXe siècle, un modèle social s’est imposé en France au prix de luttes parfois

dures et longues. Beaucoup d’intelligence et de pugnacité ont été nécessaires pour penser et

mettre en oeuvre une architecture pertinente, à la hauteur des enjeux. Celle-ci repose

notamment sur quatre principaux registres interdépendants : les droits, les institutions, les

savoirs et les actes de métier.

  • « L’aide à mourir » à la française : une rupture démocratique et éthique Les circonstances nous imposent un devoir de vigilance et de clarification du débat public portant sur l’aide à mourir. Comme citoyens, soucieux d’assumer...
  • Le comité local Breton de l'Appel des appels vous convie à une soirée débat au cinéma Katorza de Quimper avec la projection du documentaire  "Par la fenêtre ou par la porte" le vendredi 7 juin à 20h15 La soirée est organisée en partenariat...
  • A lire sur Libération Le texte sur l’aide à mourir, qui a commencé son parcours parlementaire, expose les plus vulnérables à des risques d’injustice, d’abus d’influence ou d’abandon, contraires aux droits fondamentaux que tout Etat démocratique...
  • Alors que l’attaque meurtrière du convoi pénitentiaire survenue le 14 mai dans l’Eure a bouleversé la profession, la psychologue Emilie Sauvaget explique, dans une tribune au « Monde », qu’une conception de la sécurité fondée sur la relation...