Cassandre

À la lecture de l’Appel des appels, la revue s’est immédiatement sentie concernée. Cette incitation au regroupement de tous ceux qui travaillent avec l’humain, (psychiatres, psychanalystes, psychologues, magistrats, éducateurs, travailleurs sociaux, artistes, journalistes), entre en résonance avec les valeurs que défend notre publication

Google-moi : La deuxième mission de l'Amérique

Barbara Cassin

Our mission is to organize all the information in the world (" Notre mission est d'organiser toute l'information dans le monde ") ; Don't be evil (" Ne sois pas mauvais, méchant "). Tels sont les deux axes principaux de Google Inc. que Barbara Cassin, dans cet essai polémique, examine en philosophe.

Elle montre qu'ils se traduisent par deux mots d'ordre : organiser et faire le bien. Comment, dès lors, ne pas entendre le président Bush concluant chacun de ses discours, après le 11 septembre 2001, par un appel à Dieu pour mener la " guerre juste ", " le combat monumental du Bien contre le Mal " ?

Chauvière

Michel Chauvière

Les idées néolibérales progressent aujourd'hui par le social. N'ayant plus les moyens économiques de notre modèle historique, il nous faudrait impérativement réduire la voilure, rationaliser le système, nous ouvrir à la concurrence et au marché.

Manifeste pour une vraie politique de l'enfance

Un "coup de gueule" publié par Patrick Ben Soussan
Manifeste pour une vraie politique de l'enfance

Patrick Ben Soussan - Erès
Le mythe est vieux comme le monde et il a survécu à toutes les révolutions éducatives, de Rousseau au bon docteur Spock : toute enfance est à façonner.

La grande mutation, Néolibéralisme et éducation en Europe

Isabelle Bruno, Pierre Clément, Christian Laval
La grande mutation. Néolibéralisme et éducation en Europe

Ouvrage collectif dirigé par Isabelle Bruno, Pierre Clément, Christian Laval

L'avenir de nos écoles et de nos universités se décide de plus en plus à l'échelle européenne. Encore mal connue, la politique de l'Europe en matière d'éducation reste peu visible alors même que son influence s'accroît. Connaître le sens de la « stratégie de Lisbonne » et du « processus de Bologne », c'est se donner la possibilité de mieux comprendre la grande mutation de nos institutions d'enseignement. C'est aussi comprendre le projet de société que l'Union européenne met en %oe%uvre au travers des réformes nationales en se servant de relais multiples et parfois inattendus à l'intérieur de chaque pays.