• Un monde sans esprit
    Dans le clair-obscur des crises politiques naissent les monstres. Ils naissent du vide culturel d’un monde politique sans esprit, d’un monde où les techniques sont devenues folles, d’un monde qui...
  • Manifeste ADA
    Un nouveau mode de gouvernement des hommes se répand dans toute la société, et d'abord dans la sphère professionnelle : un management par la rivalité et la peur qui, au nom de la dictature de la performance...
  • Ingouvernable
    L'histoire serait-elle un éternel recommencement ? Les pratiques libérales de gouvernement en organisant la société sur les valeurs bourgeoises de compétition et d'individualisme ne conduisent-elles...
  • Manifeste des oeuvriers
    Le désir de retour à l’œuvre sonne à toutes les portes de la vie : la vie de l’humain qu’on soigne, qu’on éduque, à qui on rend justice, qui s’informe, qui se cultive, qui joue, qui s’associe,...

A lire dans l'Humanité

Alors qu’un protocole d’accord avait été signé le 19 octobre entre l’agence régionale de santé et la CGT, cette dernière a dénoncé hier le risque d’« asphyxie » de la maternité.

AIDEZ-LES A LUTTER CONTRE LA FERMETURE
DE L’ACCUEIL THERAPEUTHIQUE DE NUIT DES ENFANTS ET ADOLESCENTS DE L’ECOLE EXPERIMENTALE DE BONNEUIL

Donald Trump est devenu le 45e président des Etats-Unis ce 9 novembre 2016. Une victoire choc qui interroge autant qu'elle inquiète. Peur, désespoir, sanction... Que dit ce vote de la société américaine ? Quel impact l'élection de Trump peut-elle avoir sur la présidentielle française de 2017 ? Pour le psychanalyste Roland Gori, auteur de L'Individu ingouvernable, l'arrivée au pouvoir de Trump peut constituer un précédent pour d'autres démocraties. Pour éviter le fatalisme, comme l'extrêmisme, il appelle à "nous fabriquer de nouvelles utopies" pour, de nouveau, "donner du rêve et pouvoir imaginer l’avenir." 

Propos recueillis par Flavia Mazelin Salvi et Cécile Guéret            

5 novembre 2016

Accueil à partir de 9h00

SALON DU BELVEDERE, LE CORUM, MONTPELLIER

Allée Austasi, accès par l’esplanade Charles de Gaulle.

Entrée : 30 euros, étudiants 10 euros, libre pour les membres de l’ALI-LR.

La liste est longue, interminable des dégâts des politiques et de l’idéologie néo-libérale. Des écarts de richesses insensés, des précarités
et pauvretés insoutenables ; depuis plus de 30 ans, des guerres sans fin et la résurgence d’un terrorisme assassin sont le lot quotidien de
millions de personnes brisées, réfugiées. Ressurgissent les vieilles idéologies xénophobes et racistes, nous vivons le temps des imposteurs et des impostures. Réfléchissons collectivement au monde dont nous avons envie et les conditions
pour le construire.

Par Roland Gori, à lire dans Libération