• Un monde sans esprit
    Dans le clair-obscur des crises politiques naissent les monstres. Ils naissent du vide culturel d’un monde politique sans esprit, d’un monde où les techniques sont devenues folles, d’un monde qui...
  • Manifeste ADA
    Un nouveau mode de gouvernement des hommes se répand dans toute la société, et d'abord dans la sphère professionnelle : un management par la rivalité et la peur qui, au nom de la dictature de la performance...
  • Ingouvernable
    L'histoire serait-elle un éternel recommencement ? Les pratiques libérales de gouvernement en organisant la société sur les valeurs bourgeoises de compétition et d'individualisme ne conduisent-elles...
  • Manifeste des oeuvriers
    Le désir de retour à l’œuvre sonne à toutes les portes de la vie : la vie de l’humain qu’on soigne, qu’on éduque, à qui on rend justice, qui s’informe, qui se cultive, qui joue, qui s’associe,...

Madame, Monsieur,

 

 

Nous savons que vous êtes attaché à la qualité des soins dont bénéficie la population que vous représentez, notamment  dans le domaine de la santé mentale.

 

Vendredi 3 juin au Vieux Port, à Marseilles, à 18h30. Débat sur le thème La Déshumanisation du travail avec Danielle Ceccaldi ( CGT) et Roland Gori ( appel des appels)

Vendredi 27 mai 2016 à 18h30, à la Libraire La porte des mots (4, rue Neuve - Anduze)

Autour de son dernier livre : "L'individu ingouvernable"

Une pétition à lire et à signer ici.

 

Vous êtes nombreux à être venus dans ce lieu pour répéter ou assister à une pièce de théâtre, organiser ou écouter un concert, présenter ou voir un film, convoquer une assemblée ou simplement y prendre la parole.

Par Sophie Sendra - S’interroger, se questionner, comprendre, voilà autant de verbes qui poussent à la lecture, à l’échange. L’Individu Ingouvernable, 1945-2015 (LLL) de Roland Gori, conjugue recherches, réflexions, pistes pour refonder, réinventer un Humanisme qui permette aux héritiers des Lumières que nous sommes de sortir de cet obscurité qui heurte ce début de XXIème siècle. En abordant tous les sujets liés à l’Humain, Roland Gori propose une nouvelle lecture des événements. Penseur en colère, qui ne mâche pas ses mots ni ses pensées, il ne quitte jamais l’humanité qui est en lui. Une belle lecture, une correspondance fleuve accordée à notre Magazine, pour que la Culture soit toujours plurielle et réconciliatrice.

Par Roland Gori, à lire dans Libération