Le débat agite presse, réseaux sociaux et conversations à distance : après avoir sommé les librairies de fermer à l'annonce du confinement, et autorisé grandes surfaces et Fnac à rester ouverts, le gouvernement est revenu sur ses décisions : Fnac et grandes surfaces ont désormais obligation de fermer, pendant que les librairies sont cantonnées au "clique et collecte" et livraisons. Christian Thorel (Librairie Ombres blanches - Toulouse) lance un vibrant plaidoyer pour ce commerce unique en son genre, que nous publions dans son intégralité. 

Avec Roland Gori et Vincent Cespedes.
Vidéo à regarder sur la chaine Youtube de Vincent Cespedes

Rencontre Roland Gori

Le 31 octobre 2020 - 16h30 à 19h00

Nous vous invitons à une discussion avec Roland Gori, psychanalyste et professeur émérite de psychologie et psychopathologie clinique à l’université d’Aix Marseille, autour de son dernier ouvrage "Et si l’effondrement avait déjà eu lieu - L’étrange défaite de nos croyances." Christian Bonnet, Raphaël Liogier et Jean Michel Claverie prendront également part à cette discussion qui sera animée par Sebastien Firpi , psychologue clinicien hospitalier.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Rencontre limitée à 30 places.
Sur inscription à l’adresse animations@maupetitlibraire.fr ou au 04.91.36.50.50

La déclaration qui suit est lue par la FSU, et soutenue par la CGT, Solidaires, le SE-UNSA, le SGEN-CFDT, la FCPE, la Ligue des droits de l’homme, ...

Un crime majeur a été commis.
Cet assassinat n'a pas d'antécédent par la cible qu'il a touchée.

Cet effroyable assassinat a été perpétré contre un professeur qui faisait son métier, c’est donc le cœur de l’école publique, laïque, qui a été visé. C’est le lieu de la transmission des savoirs, le lieu de la formation de l'esprit critique, le lieu de l'apprentissage de la liberté, de cette liberté qui ne se passe pas de celle des autres, comme le disait Hannah Arendt, le lieu de l'émancipation. 

Par Roland Gori, à lire dans Libération