• Un monde sans esprit
    Dans le clair-obscur des crises politiques naissent les monstres. Ils naissent du vide culturel d’un monde politique sans esprit, d’un monde où les techniques sont devenues folles, d’un monde qui...
  • Manifeste ADA
    Un nouveau mode de gouvernement des hommes se répand dans toute la société, et d'abord dans la sphère professionnelle : un management par la rivalité et la peur qui, au nom de la dictature de la performance...
  • Ingouvernable
    L'histoire serait-elle un éternel recommencement ? Les pratiques libérales de gouvernement en organisant la société sur les valeurs bourgeoises de compétition et d'individualisme ne conduisent-elles...
  • Manifeste convivialiste
    Le Manifeste convivialiste, récemment publié au Brésil, en Italie, Allemagne, Corée du sud, Turquie ou Roumanie, rencontre de nombreuses marques d’adhésion et de sympathie. Nombre de ceux qui les...

Rencontre avec Roland Gori  le jeudi 18 juin au Repaire d'Aubagne pour débattre sur le thème "Faut-il renoncer à la liberté pour être heureux ?" Les participants sont invités à intervenir, débattre, questionner, échanger, partager…

Au restaurant "Le Borsalino", 3 boulevard Jean Jaurès, Aubagne.

A 19h30

Depuis 50 ans, les bonnes fées de la psychologie, de la sociologie, de la pédagogie, et même celle de l’économie, se sont penchées sur le berceau des tout-petits, fondant au fil du temps un nouveau champ de connaissances sur les enjeux de l'accueil des jeunes enfants.

La marchandisation de l’humain est une pratique ancienne. Il suffit de penser à l’histoire de l’esclavage depuis l’antiquité. A l’époque moderne, la marchandisation de l’humain a été globalement liée au colonialisme. Qu’en est-il aujourd’hui ?

A l'Université populaire d'Arcueil

Lundi 4 mai, à 20h.

Les conférences se tiennent à la friche culturelle Anis Gras 
55, avenue Laplace RER B – station Laplace
Entrée libre et sans réservation

Contact : universitepopulaire@mairie-arcueil.fr

Une pétition à lire et à signer ici