• Un monde sans esprit
    Dans le clair-obscur des crises politiques naissent les monstres. Ils naissent du vide culturel d’un monde politique sans esprit, d’un monde où les techniques sont devenues folles, d’un monde qui...
  • Manifeste ADA
    Un nouveau mode de gouvernement des hommes se répand dans toute la société, et d'abord dans la sphère professionnelle : un management par la rivalité et la peur qui, au nom de la dictature de la performance...
  • Ingouvernable
    L'histoire serait-elle un éternel recommencement ? Les pratiques libérales de gouvernement en organisant la société sur les valeurs bourgeoises de compétition et d'individualisme ne conduisent-elles...
  • Manifeste des oeuvriers
    Le désir de retour à l’œuvre sonne à toutes les portes de la vie : la vie de l’humain qu’on soigne, qu’on éduque, à qui on rend justice, qui s’informe, qui se cultive, qui joue, qui s’associe,...

Depuis le 8 janvier dernier, une campagne de dénigrement, orchestrée par l’entourage du premier ministre Viktor Orbán, se développe dans les médias hongrois contre plusieurs philosophes (Agnes Heller, Mihály Vajda, Sándor Radnóti…), accusés d’avoir écrit contre rétribution des textes « fumeux et inutiles » et d’avoir sali l’image du pays.

 

Lettre ouverte

à Mesdames ou Messieurs les Ministres, les Recteurs, les Inspecteurs des différents corps, les chefs d'établissement, les professeurs des écoles, collèges et lycées, et à tous les professionnels

du Ministère de l'Éducation Nationale

pour vous dire Oui à un réel partenariat

Le journal "Le Monde" publie ce jour le point de vue du collectif "Pas de zéro de conduite pour les enfants de 0 à 3 ans".

La résurgence de l'idée simpliste qu'onpeut détecter - et qu'il faut détecter - les “graines de violence” au cours de la petite enfance

3 commentaire(s)
Hubert MONTAGNER, Dr. ès-Sciences, Professeur des Universités en retraite, ancien Directeur de Recherche à l’INSERM, ancien Directeur de l’Unité « Enfance Inadaptée » de l’INSERM

Par Hubert Montagner.

A la fin de l’année 2010, le secrétaire d’Etat à la Justice, Monsieur Jean-Marie BOCKEL, a remis au Président de la République le rapport dont il était chargé sur la Prévention de la Délinquance des Jeunes. Dans ce document, un “serpent de mer” surgit de nouveau : la détection à l’âge de deux à trois ans, entre deux et quatre ans... plus généralement au cours des premières années, des enfants qui seraient prédisposés (prédéterminés ?) à devenir violents.

Charlie-Hebdo relaie l'appel des 47 aux personnels de l'Education naitonlae : contre la politique de dégradation du service public menée par le gouvernement, renvoyez vos palmes académiques à Luc Chatel !