• Un monde sans esprit
    Dans le clair-obscur des crises politiques naissent les monstres. Ils naissent du vide culturel d’un monde politique sans esprit, d’un monde où les techniques sont devenues folles, d’un monde qui...
  • Manifeste ADA
    Un nouveau mode de gouvernement des hommes se répand dans toute la société, et d'abord dans la sphère professionnelle : un management par la rivalité et la peur qui, au nom de la dictature de la performance...
  • Ingouvernable
    L'histoire serait-elle un éternel recommencement ? Les pratiques libérales de gouvernement en organisant la société sur les valeurs bourgeoises de compétition et d'individualisme ne conduisent-elles...
  • Manifeste des oeuvriers
    Le désir de retour à l’œuvre sonne à toutes les portes de la vie : la vie de l’humain qu’on soigne, qu’on éduque, à qui on rend justice, qui s’informe, qui se cultive, qui joue, qui s’associe,...

"Je vous écris pour vous informer que j’ai décidé de refuser de me soumettre, le moment venu, à toute forme d’évaluation individuelle systématique et récurrente..."

Lettre de Christophe MILESCHI
mercredi 6 juin 2012

A lire sur le site de Cassandre Horschamp, ou sur Horschamp TV.

Les trois parties de cet entretiens sont aussi accessible en cliquant directement sur ces liens :

Partie 1, partie 2 et partie 3.

L’Institut Confiances organise, le samedi 9 juin de 10h30 à 12h30, la première conférence-débat du cycle « Les défis de la confiance » intitulée

 

« La peur de l’autre est-elle compatible avec la confiance dans la Démocratie ? »

 

Givors, le 14 mai 2012

Bonjour à toutes et à tous,

 

Vous nous avez, plus d’une fois, sollicités pour connaître la situation du CMPP de Givors à ce jour. Vous nous dites que notre silence fait penser que la situation est préoccupante. Vous avez raison, elle l’est.

Depuis bientôt deux ans maintenant, le CNRBE soutient 4 militants de Tours accusés d’avoir diffamé publiquement l’administration préfectorale. Ils sont poursuivis par Brice Hortefeux, ministre de l’intérieur de l’époque.

Par Roland Gori, à lire dans Libération