• Un monde sans esprit
    Dans le clair-obscur des crises politiques naissent les monstres. Ils naissent du vide culturel d’un monde politique sans esprit, d’un monde où les techniques sont devenues folles, d’un monde qui...
  • Manifeste ADA
    Un nouveau mode de gouvernement des hommes se répand dans toute la société, et d'abord dans la sphère professionnelle : un management par la rivalité et la peur qui, au nom de la dictature de la performance...
  • Ingouvernable
    L'histoire serait-elle un éternel recommencement ? Les pratiques libérales de gouvernement en organisant la société sur les valeurs bourgeoises de compétition et d'individualisme ne conduisent-elles...
  • Manifeste des oeuvriers
    Le désir de retour à l’œuvre sonne à toutes les portes de la vie : la vie de l’humain qu’on soigne, qu’on éduque, à qui on rend justice, qui s’informe, qui se cultive, qui joue, qui s’associe,...

Conférence de Roland Gori autour de son dernier livre "Faut-il renoncer à la liberté pour être heureux", à la libraire Kléber de Strasbourg, vendredi 16 mai à 16h.

Plus d'information ici

Treizièmes Rencontres internationales de la gestion publique, à Paris-Bercy, le 14 mai 2014.

Pour en savoir plus, cliquer ici.

A propos de son livre "Faut-il renoncer à la liberté pour être heureux ?", dans l'émission "7 à dire", de Joëlle Vérain.

A télécharger et écouter ici.

Pétition du collectif 14, à lire et signer ici.

HALTE A LA LOGIQUE IN-HOSPITALIERE EN PSYCHIATRIE

DEFENDONS LES DROITS DES PATIENTS AUX SOINS DE SECTEUR

 

Le cri d’alarme des praticiens contre le démantèlement du secteur de pédopsychiatrie, - Médiapart, 16/02/14, in «les invités de Médiapart» - :

 

Pour rentabiliser l’acquisition de l’Institut de Puériculture de Paris (IPP), en accord avec l’Agence Régionale de Santé, la direction du Centre Hospitalier Sainte Anne (CHSA) a décidé de rassembler, dès juillet 2014, les trois centres de consultation du secteur de psychiatrie infanto-juvénile du 14èmearr, dans cet institut imposant et excentré.

 

Par Roland Gori, à lire dans Libération